fbpx

Chaque huile végétale possède des qualités différentes pour la peau, en plus d'être très efficace pour le démaquillage du soir.

En fin de journée, avant d’aller se coucher, rien de plus naturel que d’enlever le maquillage de son visage, la sueur et les impuretés accumulées. Pourquoi ? Parce qu’en dormant, notre peau « travaille » trois fois plus que la journée. La nuit est dédiée au renouvellement des cellules et à la réparation.
Imaginez l’état de votre peau le matin si elle n’a pas été correctement démaquillée ! Terne, grasse, sans compter les risques de perte de cils (surpris ? bientôt un article sur ce sujet) et le développement des impuretés (coucou les boutons !). Autant de raisons pour ne pas négliger cette étape.
Je vous fais partager mon expérience ?

Le bon produit pour la bonne peau, mais pas que !

Au fur et à mesure des années, j’ai eu la peau normale, puis grasse, puis acnéique (et aussi très acnéique), réactive, sensible, irritée, sèche… Et dans une même année parfois, tout cela à la fois en fonction de la saison…
Niveau démaquillage, je pense avoir tout essayé (et lu toute la littérature sur le sujet).
De l’eau micellaire, en passant par la mousse nettoyante, au gommage quotidien (oui je sais…), jusqu’ aux lingettes. Puis quand je suis passée au tout bio, j’ai essayé le savon d’Alep, le lait d’ânesse, le rasshoul…
Aucun produit ne me convenait parfaitement : pas adapté à ma peau, trop de temps dans la salle de bain (parfois ½ heure !), pas pratique, trop cher.
Et puis j’ai découvert le démaquillage à l’huile végétale, et tout a changé !

Appliquées le soir pour se démaquiller en massant la peau avec les doigts, les huiles végétales bio permettent de décoller les impuretés de la peau.

Du gras pour enlever le gras…

Ça vous semble dingue, je sais. Mais vous devez savoir que les huiles végétales sont d’excellents démaquillants. Elles viennent à bout des maquillages les plus tenaces (y compris les mascaras waterproof) et cerise sur le gâteau, elles prennent soin de votre peau.
Personnellement, j’utilise de l’huile de jojoba car c’est la plus proche du sébum de la peau.
Mais à chaque type de peau son huile :
– Sèche : avocat, rose musquée, amande douce
– Sensible : rose musquée, calendula, amande douce
– Mixte : jojoba, carotte
– Déshydratée : macadamia
– Mature : argan, noyaux d’abricot, rose musquée
– Fragile : calophylle
Et pour les yeux, vous pouvez utiliser l’huile de ricin, qui viendra à bout de tous les mascaras, tout en fortifiant les cils et en respectant les yeux fragiles.

Contrairement aux idées reçues, une bonne huile régulera la production de sébum d’une peau grasse et n’aggravera pas la situation. Parole d’ancienne acnéique tardive sévère. Les peaux sèches trouveront du confort et du réconfort !

L'huile de coco bio fait partie des huiles végétales souvent utilisées pour la démaquillage.

Et comment on fait concrètement ?

Vous allez voir, c’est très simple et surtout très agréable.
Un lavage des mains s’impose avant tout nettoyage (c’est évident mais bon).
Il vous faut de préférence un flacon d’huile avec une pompe.
Personnellement, je prends 8 « pschitts » : 2 pour chaque joue, 2 pour le front et 2 pour le menton. Et on masse l’ensemble de son visage, délicatement. C’est un moment que j’apprécie toujours car le mot « rituel » prend ici tout son sens : je prends soin de ma peau. Et pendant ce temps la magie opère : toutes les saletés se décollent en douceur.
Je finis toujours par les yeux pour éviter d’étaler mascara et fard à paupière sur le reste du visage (déjà que je ressemble à un panda à ce moment !).
Ensuite, on essuie avec un coton doux (bio lavable idéalement), mouillé au préalable ou on rince délicatement. L’objectif est d’éliminer, pas d’agresser.

 

Alors, vous passez à l’huile ?

L’huile végétale démaquillante, c’est écologique bien sûr, économique et diablement efficace. A condition de prendre un produit pur et qualitatif : une huile bio première pression à froid. Oui, c’est un peu plus cher, mais si vous utilisez une huile avec des pesticides, une mauvaise extraction ou surchauffée, vous risquez de voir venir boutons, irritations et réactions en tout genre… Inutiles !

Bien sûr, la préparation de la peau à passer une bonne nuit ne s’arrête pas à l’étape du démaquillage. Mais ça, c’est un autre sujet. Bon démaquillage !