fbpx

 

Le lait, les produits laitiers sont omniprésents dans notre alimentation. Au petit-déjeuner le matin avec des céréales. Au déjeuner et au dîner avec le fromage et les yaourts. Il y a du lait dans les gâteaux, dans les sauces, dans la crème glacée

Le lait est partout !


Ma grand-mère me disait toujours de manger des produits laitiers à  chaque repas, c’est bon pour la santé…
Mais s’il y a bien un aliment que vous devriez éviter si vous avez de l’acné, c’est pourtant le lait.

 

Les produits laitiers ont-ils vraiment un impact sur l’acné ?

 

Si vous vous intéressez au lien entre votre alimentation et vos problèmes de peau, vous avez peut-être entendu dire que les produits laitiers étaient liés à l’acné.
Je ne fais pas durer le suspens plus longtemps, c’est exact.

Mais savez vous comment ?

Les produits laitiers agissent de différentes manières sur notre organisme. Mais il ont tous un point commun : leur action sur nos hormones.

 

Impact sur nos hormones androgènes

 

La production du sébum de notre peau est directement liée à l’action des hormones androgènes.

Les hormones androgènes sont nos hormones mâles. Si nous en avons besoin également en tant que femme, elles doivent rester en quantité limitée.

Or, le lait est une source d’hormones androgènes. Il contient des précurseurs de la testostérone et de la DHT, qui agissent notamment sur les glandes sébacées qui produisent le fameux sébum de notre peau.

La consommation de produits laitiers peut donc avoir un impact direct sur l’augmentation du sébum, ce qui crée un terrain idéal au développement de l’acné.

 

Impact sur nos hormones de croissance

 

Le lait contient naturellement des hormones de croissance.
C’est tout-à-fait logique, vu que le lait est produit par la vache dans l’objectif de nourrir et donc de faire grandir son veau.

Ces hormones vont se retrouver à leur tour dans notre corps.

Pour les laits qui ne sont pas biologiques, on va également trouver des hormones de croissance de synthèse, pour augmenter leur production de lait. Et ces hormones peuvent perturber notre propre système endocrinien (sympa non ?).

 

Le lait contient de l’IGF-1, un facteur de croissance qui vient s’ajouter à celui qui est produit naturellement  par notre foie. Plusieurs études ont montré que l’IGF-1 était impliqué dans les problèmes de surproduction du sébum de notre peau et dans l’augmentation des hormones androgènes dont je viens de parler.

L’IGF-1 a donc un impact direct dans le développement de l’acné.
Et l’IGF-1 bovin stimulerait la production de notre propre IGF-1.

Et pour terminer ces bonnes nouvelles, les effets de l’IGF-1 sont souvent plus importants chez les femmes que chez les hommes (chouette !).

 

Allergie ou sensibilité alimentaire aux produits laitiers

 

On entend de plus en plus parler de réactions alimentaires. C’est une triste réalité !
Mais quand on parle de réaction alimentaire, il faut distinguer l’allergie de la sensibilité.

Certaines personnes sont allergiques, voire intolérantes au lait. Leur système immunitaire réagit aux protéines qui sont contenues dans le lait, généralement la caséine ou au lactose.
La réaction peut être plus ou moins importante et surtout plus ou moins grave selon les personnes.
Quand on est allergique ou intolérant au lait, généralement on le sait. On ne peut plus consommer de produits laitiers sans avoir des réactions physiques importantes.

La sensibilité au lait, elle, est beaucoup plus sournoise !


Vous pouvez avoir des problèmes digestifs : ballonnements, ventre gonflé, douleurs abdominales, crampes, diarrhées…
Vous pouvez également avoir des réactions cutanées : rougeurs, eczéma et bien sûr acné.


Il est facile de ne pas faire le lien entre ces signes de votre corps et la consommation de produits laitiers… car la sensibilité alimentaire entraîne des réactions, mais elles ne sont pas nécessairement immédiates, ni violentes.

Les intestins sont le centre de notre système immunitaire. C’est dire leur importance !


Des déséquilibres intestinaux peuvent avoir un lien direct avec les problèmes de peau. Et pour de nombreuses personnes, malheureusement, plus elles consomment de produits laitiers et plus elles entretiennent un état inflammatoire dans leurs intestins.

 

Faut-il arrêter de consommer des produits laitiers ?

 

Vade retro satanas ? Les produits laitiers font partie pour moi des ingrédients sournois quand on a de l’acné.
Le lait, les yaourts, le beurre, le fromage, la crème glacée peuvent avoir un impact sur vos hormones androgènes, sur vos hormones de croissance et participer joyeusement au développement de vos problèmes de peau.

Sans compter que vous pourriez être sensible au lait, sans le savoir et déséquilibrer vos intestins.

Je recommande toujours d’appliquer le bénéfice du doute quand on cherche à éliminer son acné pour de bon et donc de réduire votre consommation de produits laitiers.

Comment faire en pratique ? Arrêter le lait et tout ce qui est à base de lait, quand on en consomme depuis sa tendre enfance, peut faire peur, voire sembler impossible !

Pas de panique mesdames ! J’ai un plan pour vous : mettre en place ce que j’appelle une stratégie d’évitement.
C’est simple, pendant 21 jours, vous allez sortir les produits laitiers de votre alimentation (ne suffoquez pas , ça va bien se passer). Et chaque soir (ou quand vous le voulez), notez dans un carnet (ou dans ce que vous voulez) l’état de votre peau.

Voilà, c’est fait et vous allez voir, ça passe vite !
Au bout de ces 3 semaines, essayez de réintroduire lentement les produits laitiers. Et voyez si votre peau réagit.

 

Tout ça pour quoi ?

Si pendant ces 21 jours, vous avez constaté une diminution de vos poussées d’acné et/ou que l’état de votre peau empire après la reprise des produits laitiers, posez-vous honnêtement la question de les maintenir dans votre alimentation… (soyez honnête avec vous ;).

Si vous ne voyez aucune différence, il faut chercher ailleurs la source de vos problèmes de peau (car elle existe).

 

Par quoi remplacer les produits laitiers ?

 

C’est une vraie question ! Le lait est partout, alors forcément, si vous le supprimez, cela risque de vous donner du fil à retordre…

J’ai une bonne nouvelle pour vous : le lait se remplace facilement dans toutes les recettes par… du lait. Mais pas d’origine animale, du lait végétal.
On trouve aujourd’hui du lait d’amande, d’avoine, de noisette, de chanvre… dans tous les commerces alimentaires.

Leur goût est délicieux et ils sont simples à utiliser que le lait de vache, mais sans ses inconvénients (aucun impact hormonal et un risque de sensibilité très faible) !

Préférez-les sans ajout de sucre (un problème à la fois d’accord !).

 

Et les yaourts ?

Vous pourrez remplacer vos yaourts et dessert lactés par des yaourts végétaux, voire pas de yaourt du tout !
Il n’est pas obligatoire de terminer son repas par un dessert, même si c’est profondément ancré dans nos habitudes. Vous pouvez toujours prendre un fruit.

 

Et la cuisson ?

Vous pouvez remplacer le beurre et la margarine par de l’huile d’olive ou mieux, de l’huile de coco, qui ne se dégrade pas en chauffant, même à de fortes températures.

 

Si c’est trop compliqué pour moi ?


S’il est difficile pour vous de supprimer totalement le lait d’origine animale, vous pouvez toujours opter pour des produits à base de lait de chèvre ou de brebis.
Il contiendra toujours des hormones de croissance, mais en quantité moindre.

 

Voyez le côté positif !
Vous allez découvrir de nouveaux goûts et de nouvelles saveurs et mettre un peu d’innovation dans vos plats quotidiens. Vous allez adorer ça (et vos proches aussi).

 

Et le calcium alors ?

 

C’est une remarque que j’entends régulièrement : si j’arrête de manger des produits laitiers, je n’aurai pas assez de calcium. Quand on pense au lait, on pense au calcium, ce minéral indispensable à la croissance et à la solidité de nos os.

Et bien sachez que l’on trouve également du calcium dans :

  • les produits de la mer (sardines, saumon, crevettes…)
  • les légumineuses (haricots, fèves, pois chiche)
  • les légumes à feuilles vertes (poireaux, chou frisé, épinards, roquette…)
  • les oléagineux (amandes, noisettes…)
  • et pour les plus aventurières d’entre vous, dans les algues

Pas d’inquiétude donc. En conservant une alimentation variée et équilibrée, vous ne risquez pas d’être carencée en calcium (je vous ai dit que tout allait bien se passer ;).

 

Les conseils de Marion

 

J’étais une grande consommatrice de produits laitiers, fromage et yaourt à chaque repas. Et j’étais aussi atteinte d’acné kystique sévère.

Lorsque j’ai décidé de sortir le lait animal de mon alimentation et tous ses dérivés, en plus de nouvelles mesures dans mon alimentation et dans mon hygiène de vie, j’ai réussi à éliminer l’acné pour de bon.

Au vu de toutes les études menées sur le sujet, on peut en conclure que le lait comporte un risque élevé de développement de l’acné chez de nombreuses personnes.
Les produits laitiers peuvent engendrer des déséquilibres hormonaux et intestinaux.

Cela peut vraiment valoir la peine de mettre en place une stratégie d’évitement pendant quelques semaines et voir comment votre peau réagit.
Et encore une fois, vous prendrez sans doute un grand plaisir à cuisiner avec les laits végétaux.

Si vous souhaitez aller plus loin, je vous invite vraiment à suivre ma méthode Happyderme®.